2018, Semaine 25

Depuis quelques semaines maintenant, je nourris une obsession passion pour le gris de Payne, au point d’en mettre franchement un peu partout.

Par exemple, cette petite pièce de format A5 gribouillée songeusement pour le simple plaisir de contempler le mariage des pigments outremer et ocre au séchage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.