Carnet de croquis

Gribouillages, blobs et échauffements !

Recherches de palettes, exploration des couleurs rompues…

Croquis divers, d’après photos ou d’imagination.

Les choses avancent bien, je suis plutôt contente – mais toujours frustrée quand même – de la pratique autant que des résultats.

Carnet de croquis

Dessin automatique et recherche de palette.

Echauffements du matin dans des styles différents.

Expérimentations sur du papier de soie de récupération, par dessus des tests de matériel et palette.

Ici, une de mes pages préférées ! A gauche, alors que j’utilisais songeusement un reste de peinture cyan, je trouve les marques faites par le pinceau intéressantes. A droite donc, mes recherches avec une palette limitées, autour de ces idées de buissons et d’arbustes bas.

Manège

Il y a des matins où je n’arrive pas à me décider sur quoi dessiner. Les générateurs aléatoires ont leurs limites, l’observation directe aussi… Quand le blocage persiste, j’aime prendre un illustré et copier.

Je ne suis pas de ceux qui pensent que la copie est une mauvaise chose. S’attribuer le travail de quelqu’un d’autre, oui, sans aucun doute.

Bref, j’aime le fanart. Par contre, je ne suis pas toute jeune. Donc, récemment armée d’un carnet de croquis format A4, je suis retombée amoureuse d’un livre de mon enfance : un illustré du Manège enchanté de Serge Danot.

Balade

Une belle journée dans un endroit aussi tranquille qu’accueillant.

L’envie de dessiner, de peindre, d’après nature.

Et un gros-gros besoin de prendre l’air.

Après une esquisse laborieuse mais déterminée, j’ai encré les lignes au stylo puis coloriser à l’aquarelle.

Les mesures de distanciation sociale se révélant étrangement pratiques pour dissuader d’éventuels curieux.

Au final, je suis agréablement surprise d’avoir hâte de renouveler cette expérience.

Feuilletage

Début décembre 2017, je commençais un énième carnet de croquis. C’est tellement facile et grisant de les commencer !
Bon… Les terminer, en revanche…
Pourtant, entre fin avril et début mai de cette année, je tournais la page de mon premier carnet rempli. Grosse fierté.
Alors j’ai commis une nouvelle vidéo. Y a pas de son, je me permets de vous suggérer votre propre accompagnement sonore favori et ça va vite aussi, je me permets de vous suggérer de faire pause, au besoin.
Mais voilà, j’ai fait ça et chuis bien contente aussi. ^^

Adventices

Ambiance printemps.

Comme bon nombre de gens, j’aime dessiner des plantes. Le choix est vaste et la botanique est une science que je trouve passionnante, bien qu’elle puisse paraître rugueuse de prime abord, avec son vocabulaire qui n’a rien d’instinctif.

Par dessus tout, j’aime les plantes du quotidien, surtout celles que l’on méjuge, les mauvaises herbes ou adventices : « celles qui viennent de l’extérieur » sont mes préférées entre toutes.
N’y a-t-il pas un écart étonnant entre la vulgarité du nom que l’on a choisi pour le pissenlit et la poésie de ces fleurs brillamment ensoleillées, persévérantes malgré le passage de la tondeuse, de ces panaches duveteux qu’un simple souffle d’air emporte au loin ?

Pour ces croquis indulgents inspirés de superbes planches botaniques, j’ai d’abord placé une esquisse pour la composition, encré mes lignes au simple stylo bille puis passé quelques couches d’aquarelle et d’encre de Chine très diluée pour les ombres.

Quelques pages de plus dans mon carnet de croquis, quelques jours de plus teintés d’un parfum de printemps qui me ressemble.

Bouffée d’oxygène

Mars était aussi le mois du printemps, une saison qui m’évoque rarement l’inquiétude et le repli, en temps normal. Comme un certain de nombre de personnes de part le monde, j’ai trouvé une bouffée d’oxygène dans un espace virtuel. J’attendais le nouvel opus d’Animal Crossing depuis des années, sans exagérer et on peut dire qu’il est tombé à point nommé.
Je vous propose donc ces quelques fanarts extraits de mon carnet de croquis, tandis que j’attendais impatiemment sa sortie.